Tombés du ciel

Le sort des pilotes abattus en Europe, 1939-1945

Plus de cent mille aviateurs ont été précipités au sol par la chute de leur avion entre 1939 et 1945. Plus de la moitié ont perdu la vie, un tiers ont été faits prisonniers, et près de 10 % ont réussi à échapper à leurs poursuivants. Face à ces hommes « tombés du ciel », les civils ne réagirent pas tous de la même façon : les Français de mai-juin 1940 résistèrent à l’envahisseur ; les Anglais firent prisonniers les aviateurs de la Luftwaffe avec retenue ; les Français occupés cachèrent les Alliés et les aidèrent à rejoindre l’Angleterre ; les Allemands les lynchèrent à partir de 1943. (extrait de la 4e de couverture)

Claire Andrieu, spécialiste d’histoire politique et sociale du XXe siècle et chercheuse au Centre d'Histoire de Sciences Po, a analysé durant de nombreuses années les comportements de civils confrontés à des situations singulières et avec des conséquences bien différentes. Parmi les nombreuses sources explorées par l'auteure on trouve : les archives du service juridique de la Wehrmacht et des tribunaux militaires allemands pour l'étude de la France de mai-juin 1940, les minutes d’environ 300 procès intentés par les Alliés pour crimes de guerre commis à l’encontre des aviateurs tombés au sol ou encore plus de 4000 « débriefings » de soldats et aviateurs évadés d’Europe recueillis par le MI9 (services secrets britanniques en charge d'organiser l'évasion et le retour en Angleterre de militaires alliés) ou le MIS-X (services américains calqués sur le MI9). Dans ce dernier cas, les récits racontent l’histoire, en France, de « 34000 soldats inconnus », ces civils qui n’étaient pas obligatoirement engagés dans un réseau mais qui, par leurs actes, ont contribué à la Résistance.

Avec l'appui de la Direction scientifique de Sciences Po, l'Atelier de cartographie de Sciences Po a accompagné Claire Andrieu tout au long de son projet de recherche. Ce compagnonnage a débuté par la co-conception des bases de données compilées par l'auteure à partir des différentes sources puis est passé par des visualisations exploratoires. Il connaît son terme avec la conception et la réalisation des cartes et diagrammes présentés ci-dessous. Ces documents sont publiés dans l'ouvrage « Tombés du ciel », paru en avril 2021 aux éditions Tallandier. 

Image de Une : un observateur de la Home Guard scrute le ciel sur le toit d'un immeuble à Londres pendant la Bataille d'Angleterre. En arrière-plan, la cathédrale Saint-Paul.
Crédit photo : Paris Bureau of the New York Times/U.S. Information Agency/NARA.