Document

Les politiques du cannabis en Amérique latine : légalisations divergentes en Colombie, au Mexique et en Uruguay (2010-2021)

Sujet

Créateur

Contributeur

Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po Ecole de la Recherche Centre de recherches internationales (CERI)
Membres du jury :

Yves Surel [Directeur de thèse]
Olivier Dabène [Président du jury]
Laurie Boussaguet [Rapporteur]
Camille Goirand [Rapporteur]
Henri Bergeron
Jacobo Grajales Lopez

Date

Type

Langue

fre

Identifiant

ark:/46513/sc171gnq

Document informations

Accès au document

Les documents non libres de droit de la collection Thèses et Mémoires sont strictement réservés à la communauté Sciences Po.

Description

Résumé en français :

Cette thèse étudie l’émerge de différents modèles de régulation du cannabis en Amérique latine, pendant la décennie 2010. De manière plus spécifique, elle analyse les processus de création d’un marché légal du cannabis récréatif en Uruguay, le développement d’une industrie de production de cannabis médicinal en Colombie, et les autorisations des usages médicinaux et récréatifs du cannabis au Mexique. À partir d’une recherche de terrain auprès des acteurs clé et d’une démarche de process-tracing, cette recherche permet de comprendre les raisons pour lesquelles ces politiques divergent significativement alors même qu’elles sont conçues de manière simultanée par des acteurs proches. Les résultats de l’enquête montrent que les divergences dans les politiques du cannabis résultent de la capacité des pays à s’affranchir des normes internationales et des ambitions de réforme de la part des présidents et des administrations. L’établissement d’une chronologie détaillée des processus et notre capacité à suivre les acteurs pendant une période d’enquête longue (2014-2021) nous a permis de comprendre que les pressions internationales sont déterminantes pour orienter le contenu des réformes, notamment en ce qui concerne la différence entre cannabis récréatif et médicinal. Les entretiens semi-directifs auprès d’un grand nombre de parties prenantes, nous a montré que l’ampleur des réformes est déterminée par la volonté politique des présidents et des administrations publiques. En somme, plus un président encourage une réforme, plus l’administration imagine des modèles innovants et plus les soutiens politiques augmentent.

Résumé en anglais :

This thesis studies the emergence of different models of cannabis regulation in Latin America during the 2010 decade. Specifically, it analyzes the processes of creating a legal market for recreational cannabis in Uruguay, the development of a medicinal cannabis production industry in Colombia, and the authorization of medicinal and recreational uses of cannabis in Mexico. Through field research with stakeholders and a process-tracing approach, the thesis explains why these policies deviate significantly even though they are designed simultaneously by similar actors. The results of the analysis show that differences in cannabis policies are determined by the ability of countries to move away from international norms and the reform ambitions of presidents and administrations. The completion of a detailed timeline and our ability to track actors over a long period of time (2014-2021) allowed us to understand that international pressures are instrumental in legitimizing the content of reforms, particularly with respect to the difference between recreational and medicinal cannabis. Semi-structured interviews with a large number of stakeholders (political figures, administrative staff, interest groups, expert, and academic actors, mobilized citizens), showed us that the extent of the reforms is determined by the political will of presidents and the administration. In short, the more a president encourages a reform, the more the administration imagines innovative models and the more political support it receives.